Guédelon, absolument incontournable, une oeuvre remarquable, émouvante et généreuse !”

Je me rends exactement deux fois par an sur le site de Guédelon depuis maintenant presque 10 ans. J’y emmène toujours des amis, et aussi des enfants. J’aime voir leurs têtes ébahies. La magie opère aussitôt passée la billetterie quand on a pénétré dans l’immense grange plongée dans une demi obscurité, juste ce qu’il faut de sombre pour pouvoir se régaler avec le merveilleux dessin animé qui résume le début du chantier issue du rêve des initiateurs. On passe devant les vitrines d’une appétissante boutique de qualité où vous aurez comme moi beaucoup d’envies. Quand on arrive sur le chantier, on découvre l’ensemble petit à petit, il faut suivre les flèches si on veut et se laisser aller à marcher au gré de notre émerveillement. Car il s’agit bien de cela, et nul ne peut rester insensible à ce qui s’offre alors à nos yeux pendant au minimum deux heures de visite. Si on inscrit nos enfants à quelques unes des activités, alors, on reste une moitié de journée sans en avoir l’air. On apprend dans cet espace de temps hors du temps comment construire un château fort comme au moyen-âge. On voit les bâtisseurs faire sous nos yeux. Ils participent de toutes leurs forces et de toutes leurs volontés à l’oeuvre – car Guédelon est une oeuvre, ne pas le faire remarquer serait vraiment une hypocrisie – Tailler, forger, dessiner, scier, calculer, teindre, soulever, déplacer, réparer, cuire, tisser, défaire, refaire…raconter, expliquer avec patience. Ils s’adressent à nous tous les visiteurs médusés par un exploit unique et émouvant. C’est l’histoire qui se construit sous nos yeux lentement, et inexorablement. Chaque étape assimilée au cours de la visite du chantier, l’esprit en éveil, ouvre notre conscience, si bien que nous ne pouvons pas rentrer chez nous tout à fait indemne. Il évoque en chacun de nous des résonances si profondes que l’on fini par déduire que nos racines, nos traditions, ce que l’on reçoit en héritage, ce que l’on transmet à nos enfants, c’est cela. Nous sommes tous des pierres, nous sommes tous les maillons d’un édifice, ou d’une chaîne et rien ne peut se construire raisonnablement et durablement sans être solidaires les uns avec les autres. Le temps est une unité et une valeur que Guédelon nous permet d’apprécier chacun intrinsèquement. Nul ne demeure indifférent à une expérience telle que celle là. Quant aux enfants, ils adorent, la leçon est magistrale. Allez-y !