Un architecte déguisé en pâtissier

Un ancien compagnon du devoir bien particulier couvert de tatouages, très mince, élégant, un charme fou, un jeune homme brillant.

Guillaume Sanchez à seulement 24 ans comme il me l’a lui même fait remarquer. Il crevait de chaud sous la verrière du Grand Palais alors qu’il se prêtait à une interview en anglais, tandis qu’il affirmait qu’à son avis, il y avait beaucoup trop de buzz médiatique sur le sujet de la cuisine en général, trop de business, au détriment de l’art de cuisiner tout simplement.

Je lui ai suggéré de faire couler un peu d’eau de sa petite bouteille d’Evian dans son dos. Vingt quatre ans, et une magnifique personnalité. Droit dans ses bottes, regard franc, il parle comme il respire, comme il vit apparemment, sans mentir.

Pas de triche non plus dans son discours: « Je ne connais personne, je me fiche des autres, j’avance dans ce que j’ai envie de faire, je suis sur le point d’ouvrir mon gastro, je veux faire mon boulot, et bien ».

Guillaume est un architecte déguisé en pâtissier. Il n’a pas le bec sucré, goûte rarement ses  desserts, il élabore, il crée en génie illuminé.

J’ai hâte que Nomos ouvre, et lui souhaite bonne chance!