Le Château de Guédelon

Au coeur de la Puisaye, dans l’Yonne en Bourgogne, une cinquantaine d’oeuvriers relèvent un défi hors norme : construire aujourd’hui un château fort selon les techniques et avec les matériaux utilisés au Moyen Âge.
Au milieu d’un espace naturel mettant à disposition toutes les matières premières nécessaires à la construction : pierre, bois, terre, sable, argile…des carriers, tailleurs de pierre, maçons, bûcherons, charpentiers, forgeron, tuiliers, charretiers, vannier, cordier… bâtissent jour après jour un véritable château fort sous les yeux de milliers de visiteurs.
Ce chantier, débuté en 1997, devrait durer environ 25 ans.
Guédelon est ouvert
du 17 mars au 4 novembre 2015

En septembre, octobre et jusqu’au 4 novembre 2015 inclus :   
Guédelon est ouvert de 10 h à 17h30 ou 18h ; fermé tous les mercredis

Office du tourisme de l’Yonne

Office du tourisme de l’Yonne

À une heure au sud de Paris, bienvenue dans l’Yonne en Bourgogne !

Le château de Druyes les Belles Fontaines

Le château de Druyes

Le château de Druyes les Belles Fontaines est un haut lieu du Moyen Age en Bourgogne. Il fut construit à la fin du XIIème siècle par les comtes de Nevers.

Visites Individuelles

Parcours Découverte tous les week-end de Pâques au 30 septembre de 15:00 à 18:00.
La semaine, en juillet et août uniquement, de 15:00 à 18:00.

Parcours Découvertes

  • Adultes : 4 Euros
  • Enfants : 2,50 Euros (de 8 à 16 ans)
  • Gratuit jusqu‘à 8 ans

Le Château de Ratilly

Le Château de Ratilly

Le nom de Ratilly -probablement de « ratel », la herse- est cité pour la première fois dans un acte de 1160 concernant le chevalier Renaud de Ratilly. Un château fort aurait été construit dés le XIe siècle, lors de l’établissement de la féodalité en Puisaye. Rasé au niveau des glacis au cours de guerres entre seigneurs, c’est sur ses fondations que Mathieu de Ratilly fait bâtir vers 1270 l’édifice actuel, qui va connaître bien des remous malgré son isolement.

Visite libre individuelle : 4 € (2,5 € de la Toussaint à Pâques)
Gratuit moins de 12 ans (sauf groupes scolaires)
Visite guidée sur rdv : 5 € par personne

Le Château de Saint Fargeau

Château de Saint Fargeau

L’histoire du Château de Saint Fargeau s’étend sur 10 siècles. En 980, Héribert Evêque d’Auxerre et demi-frère d’Hugues Capet élève un rendez-vous de chasse fortifié. Du Xe au XVe siècle, le château a pour propriétaires des familles illustres : les seigneurs de Toucy, de Bar, et le célèbre argentier de Charles VII, Jacques Coeur. A partir de 1453, Antoine de Chabannes fait construire sur les bases de l’ancienne forteresse le château actuel, avec sa forme pentagonale, flanqué de six grosses tours. En 1652, Anne-Marie Louise d’Orléans, la Grande Mademoiselle cousine germaine de Louis XIV, condamnée à cinq ans d’exil à la suite des évènements de la Fronde s’installe à Saint-Fargeau. Elle fait intervenir l’architecte Le Vau sur les façades intérieures du château. Il laisse un des plus beaux exemples de classicisme français. La famille Lepeletier acquiert le château en 1713. Louis Michel Lepeletier, conventionnel célèbre, vota la mort de Louis XVI et mourut assassiné.

Le Château de Saint Fargeau est le « personnage » central du roman de Jean d’Ormesson Au plaisir de Dieu.

Depuis 1979, le Château de Saint Fargeau est la propriété de Michel Guyot.

Ouverture

Du 22 mars jusqu’au 11 novembre 2014.

De 10h à 12h et de 14h à 18h.

Jusqu’à 19h du 1er juillet au 31 août.

Entrée

Adulte : 10 €

Scolaires : 6 €

Groupe : 8 €